Chose promise, chose due ! Voila un résumé des différentes notions que nous avons vues lors de l’atelier du 2 octobre à l’Acropole dont la thématique était sur les notions autour du Yoga et les alignements. Mes sources sont issues du livre du Docteur Ronald Steiner et Anna Trökes « Yoga et Perfectionnement ». Pour avoir lu beaucoup de livres, j’aime beaucoup celui-ci car il est clair et concis.

Je vous remercie encore pour votre participation enthousiaste.

Retour sur les notions autour du Yoga

La voie du Hatha-yoga

« Que l’on soit jeune, d’âge mûr ou vieux, malade ou faible, on atteint la réalisation grâce à la pratique inlassable des exercices et de tous les aspects du yoga. » (Hatha-Yoga-Pradipika I, 64).

Le mot Hatha est composé de :

  • HA traduit par soleil correspondant au mouvement, à l’extraversion, à l’activité, à la chaleur, à la volonté. On peut l’assimiler au côté Yang en médecine chinoise traditionnelle.
  • THA soit la lune, qui elle correspond à la cohésion et au calme, à l’introversion, à la passivité, au lâcher-prise et à la sérénité et aux qualités suivantes : accueillante, fraîche, rafraîchissante. On peut l’assimiler au côté Yin. 
  • L’interaction de ses deux énergies par la pratique du Hatha yoga nous permet d’être en équilibre, dans un état Sattvique (tonicité harmonieuse, à la fois soleil et lune, dans l’effort mais dans le détachement au résultat, dans la fermeté qui amène au bonheur, dans l’effort juste et le lâcher prise).

Les origines du yoga

Le Hatha-yoga est un condensé des connaissances, de sagesse et des expériences acquises par la pratique du yoga sur plusieurs siècles. Il englobe à la fois la pratique posturale (les asanas), la respiration consciente (pranayama), le travail sur l’énergie du corps, la concentration (dharana) et la méditation (dhyana) mais aussi une éthique de vie, permettant à l’homme de développer pleinement son potentiel.

Apparu en Inde vers le VIIIème siècle, le Hatha-Yoga s’inspire du tantrisme. A cette époque, la culture indienne est traversée par ce mouvement révolutionnaire qui s’oppose avec véhémence aux prêtres, « qu’il accuse d’usurper toujours davantage l’exercice des pratiques religieuses et d’entretenir un culte hostile à la vie et au corps. Le tantra développe alors des techniques variées afin de permettre à l’être humain d’éprouver à nouveau, à travers son corps, son souffles, ses sens et ses sentiments, la présence de Dieu sans intermédiaire, dans sa vie quotidienne. Les maîtres du tantra affirment que chacun peut faire l’expérience du divin, qui n’a besoin ni de forme ni de représentation. Selon leur enseignement, nous pouvons connaître Dieu en nous ouvrant entièrement à la force du vivant et en prenant conscience qu’à travers chaque cellule de notre corps, nous participons à cette énergie appelée prana (force vitale, chi) dans le yoga. »

De l’équilibre du corps à celui de l’esprit : les alignements

Le terme « asana » signifiait à l’origine le simple fait d’être assis. Aujourd’hui il englobe l’ensemble des postures. Le corps permet l’expérience du tout. La pratique du Hatha-yoga agit sur tous les plans de l’être humain. Le travail du corps en profondeur nous amène à ressentir en nous-mêmes le flux de l’énergie, à observer les nouvelles perceptions émotionnelles que nous ouvre chaque posture pour atteindre un équilibre mental. Chaque asana contient en condensé des expériences spécifiques d’une vie entière. Par exemple, en prenant la posture du « chien tête en bas », nous devenons chien, en quelques sorte, apprenant à cette occasion qu’il est impossible d’apprivoiser son égo et ses instincts. L’importance d’un alignement correct se fit de plus en plus évident lorsque le yoga s’est répandu en Occident. Une posture ne peut déployer toute son efficacité que si nous sollicitons harmonieusement nos articulations et nos muscles.

L’éveil de la kundalini par l’ouverture des chakras

Lorsqu’un être humain, se spiritualise graduellement, on parle d’évolution de la conscience. Cette dernière s’amplifie et s’affine lorsque nous commençons à comprendre que nous ne sommes ni seulement un corps, ni seulement des pensées et des sentiments.

Selon les maîtres du tantra, la conscience s’élève d’un chakra (roue ou volant désignant une zone du corps qui nous permet de faire l’expérience d’un niveau spécifique de la conscience) à l’autre. « Un chakra est un espace d’énergie spécifique qui nous donne l’occasion d’explorer un domaine particulier de la vie. Il nous permet ainsi d’y repérer d’éventuels blocages aussi bien que des potentialités à développer. En général, l’élévation de la kundalini (l’énergie de la conscience) s’opère graduellement, permettant à nos processus internes d’évoluer tranquillement et d’intégrer tout ce que nous découvrons, mais aussi de gérer l’énergie ainsi libérée. »

Les séances de yoga sont généralement composés d’asanas (postures), pranayamas (maîtrise du souffle), l’activation de bandhas (verrous internes), mudras (gestuelles) afin de nous permettre de nous ancrer à la terre et en nous-mêmes avant de déployer notre consciences vers le haut (ouverture des chakras de bas en haut). Tous les chakras sont reliés entre eux par les 3 nadis (canaux énergétiques à droite, gauche et au centre).

Les chakras – yoga et alignements

Chakra racine : Muladhara

Couleur rouge – 4 pétales – plancher pelvien

Enracinement dans notre présence au monde, acceptation de sa propre origine, de son corps ; prise de responsabilité pour la conduite de sa vie, relations avec autrui et la famille.

Chakra sacré : Svadhisthana

Couleur orange – organes reproducteurs

Exploration du Soi ; développement d’une personnalité authentique, autonome et libre centrée en elle-même dans la quiétude. chakra-du plexus-solaire

Chakra du nombril : Manipura

Couleur jaune – plexus solaire

Prise de conscience de ses propres forces ; capacité à prendre des décisions concernant sa propre vie, à mettre en oeuvre ses désirs et ses projets ; sa capacité d’action ; conscience des responsabilités, élucidation de la puissance de l’ego. Manipura Chakra

Chakra du coeur : Anahata

Couleur verte – centre de la poitrine

Qualités de coeur : bondé, compassion, bienveillance, joie partagée, profonde confiance et amour inconditionnel ; engagement vis-à-vis des exigences de la vie.

Chakra de la gorge : Visuddhi

Couleur bleu/gris – gorge

Utilisation consciente de la communication à tous les niveaux, dans tous nos échanges avec autrice ; bon usage de la parole.

Chakra du 3ème oeil : Ajna

Couleur bleu nuit – entre les sourcils

Discernement de ce qui compte vraiment dans la vie, intuition, lien avec la connaissance intérieure ; déploiement de l’intelligence émotionnelle, sociale et spirituelle.

Chakra couronne : Sahasrara

Couleur blanche ou violette – au-dessus de la tête

Conscience supérieure, transcendance, expérience de l’unité, expérience du divin, abandon total à l’entité supérieure.

Les Koshas, les 5 enveloppes de l’énergie vitale dans le yoga

Comme des poupées russes, notre entité ne se résume pas qu’à notre corps et personnalité. Les maîtres du yoga distinguent 5 niveaux d’expérience de l’être, qu’ils appellent les koshas (littéralement, enveloppes). Aucune de ces enveloppes ne peut être considérée séparément des autres, car elles interagissent constamment, la couche la plus subtile exerçant toujours son influence sur les couches les plus grossières, un peu comme notre état d’esprit conditionne notre état physique. A l’inverse, les yogis savaient aussi qu’en agissant sur le corps et sur la respiration, il est possible d’influencer, la sensibilité de nos corps énergétique et mental.

Les 5 enveloppes – Yoga et alignements

Anna-maya-kosha : le corps physique

Notre corps physique. Celui qui est palpable. Pour purifier ce kosha il faut brûler tout ce qui encombre le corps et entrave son bon fonctionnement. On y parvient en ravivant le feu digestif à l’aide d’exercices respiratoires.

Prana-maya-kosha : le corps énergétique

L’enveloppe d’énergie qui englobe tous les processus énergétiques tels la respiration, la circulation sanguine, la digestion, le système endocrinien, le système nerveux. Il s’agit de se débarrasser des émotions destructives et malsaines (comme l’envie, la jalousie, la peur) et de les remplacer par des émotions positives et bénéfiques (comme la joie partagée, la tolérance, la confiance) afin de purifier cette enveloppe.

Mano-maya-kosha : le corps émotionnel

La force mentale qui englobe une partie de notre esprit formé par notre héritage socio-culturel et familial, notre système de valeurs et de croyances, les capacités de raisonnement et la logique. Le processus de purification passe par l’élimination des schémas de pensée négatifs et malsains qui se manifestent (par ex. une tendance à douter de tout, la négativité ou le cynisme). Les pensées bienveillantes et bénéfiques qui viennent le remplacer favorisent un état d’esprit positif et constructif. Les noms symboliques de certaines asanas ou pranayamas soutiennent ce changement. Lle héros – virasana ou la respiration ujjayi – le souffle victorieux sont des exemples.

Vijnana-maya-kosha : le corps de l’intelligence

La sagesse intérieure qui englobe la connaissance intérieure profonde, l’intuition, l’empathie, la sensibilité, toutes les vibrations les plus subtiles de l’esprit. La purification passe par la libération de tous les doutes qui affectent notre intuition et notre connaissance intérieure. Ils sont remplacés par une profonde confiance en la sagesse et en la clairvoyance qui résident en chacun de nous, simplement dissimulés par le doute. Le yoga propose diverses méthodes pour nous mettre en contact avec notre être profond, comme par exemple les mudras.

Ananda-maya-kosha : le corps de félicité

La joie qui englobe l’expérience de l’Unité, de la participation à la Vie, de la confiance dans une puissance supérieure, peut-être celle de Dieu, de la perception du sens de sa propre existence et la vie elle-même. Il s’agit de nous libérer de ce qui nous empêche de vivre dans la joie et dans l’harmonie. Le yoga nous apprend à reconnaître la générosité, la beauté et la perfection qui sont en nous et à diffuser notre bienveillance à tous les êtres qui nous entourent.

La pratique du Hatha-yoga est donc une pratique complète qui englobe le travail sur les 5 koshas. Aucun exercice n’est purement physique, car dans le yoga, le corps est considéré comme une entité corps, souffle, esprit et âme, indissolublement liés par notre corps énergétique.

Les règles de vie en yoga : Yamas et Niyamas

Pour qui veut suivre la voie du yoga, les Yamas et les Niyamas sont des « règles » de vie concernant le rapport avec les autres (Yamas) et avec soi-même (Niyamas). Il ne s’agit pas d’impératifs mais de recommandations afin de mener une vie en accord avec les principes du yoga. Ne pas les observer n’aura pour seule conséquence que de rendre la vie plus difficile pour soi-même comme pour autrui.

Les Yamas

  • Ahimsa, la non-violence
Un comportement attentif et respectueux envers tout ce qui vit.
  • Satya, l’authenticité

La sincérité, assumer ce que l’on pense être vrai ; l’honnêteté – y compris envers ses propres faiblesses.

  • Asteya, ne pas voler

Ne pas envier ce que possèdent les autres – sur le plan matériel ou immatériel.

  • Brahmacharya, vivre dans la modération

Suivre des principes éthiques que l’on considère comme importants et contribuer ainsi à rendre le monde meilleur.

  • Aparigraha, le non-attachement

L’idée est de se libérer des pensées, des émotions et des possessions qui ne sont pas ou plus nécessaires, car elles créent une attente ou des schémas qui ne sont pas constructifs.

Les Niyamas

  • Tapas, le feu intérieur

L’enthousiasme, la concentration sur l’essentiel.

  • Santosha, le contentement

La gratitude, l’appréciation de tout ce qui est déjà là.

  • Saucha, l’hygiène

Prendre soin de soi.

  • Swadhyaya, l’introspection

S’observer avec bienveillance.

  • Ishwara pranidhana, la dévotion

Se défaire de son égo.

Les recettes !

Vous m’aviez demandé de vous partager ma recette de pain d’épices et de celle du lait d’or.

Le pain d’épices fondant

J’ai trouvé la recette sur ce site et c’est celle que je préfère. Parfois, je mélange de la farine de châtaigne avec celle de blé et j’ajoute du pralin. Bref, vous avez la possibilité d’innover à partir de cette base.

Pain d’épices – atelier de yoga

Le lait d’or

Il y a beaucoup de façon de la réaliser mais de mon côté, voici comment je procède :

Ingrédients :

lait d’amande 1/4 ou 1/2 curcuma frais 1 pincée de poivre noir cannelle en poudre ou en bâton 2 gousses de cardamome 1/4 de gingembre frais miel 1 noisette de ghee (beurre clarifié) ou 1 càc d’huile de noix de coco

Recette :

Je commence par faire chauffer un peu le ghee ou l’huile de noix de coco dans laquelle je fais revenir le curcuma avec du poivre noir, j’ajoute ensuite le gingembre frais et la cannelle si elle est en poudre. Une fois que les épices exhalent leur saveur, je verse le lait d’amande et fais chauffer à feu doux en y ajoutant les gousses de cardamome et la cannelle en bâton. Je laisse mijoter quelques minutes à feu doux jusqu’à un début d’ébullition sans faire bouillir. Une fois le feu éteint, je laisse encore infuser quelques minutes et retire ensuite les gousses et le bâton de cannelle. Je filtre à l’aide d’une petite passoire et verse ensuite du miel. Cette boisson est idéale pour lutter contre la fatigue de l’hiver et booster le système immunitaire. Les bienfaits du curcuma, du gingembre et des épices sont nombreux.

La recette du lait d’or – la boisson des yogis – Yoga et ayurveda