Voici un résumé de notre atelier du 6 novembre sur la detox émotionnelle par l’ouverture des hanches.

Quel est le rapport entre le bassin/les hanches avec les émotions ?

 

Les hanches

L’aine est l’endroit où notre corps maintient dans ses tissus toutes les émotions que l’on s’interdit de vivre, aussi bien celles qui mériteraient d’être vécues que celles qui nous desservent.

La detox émotionnelle

De fait, la pratique des postures d’ouverture du bassin peut nous rendre très émotifs soudainement. Pas de panique, cela est le signe que la detox émotionnelle est en cours ! Etre conscient de ce processus permet de ne pas se laisser surprendre par une soudaine montée de tristesse ou d’euphorie :))

Recommandations après la pratique

Le corps et le mental intègrent les effets de la pratique sous 24 heures après la réalisation de celle-ci. Il est nécessaire de bien s’hydrater avec de l’eau tiède et prendre un bain pourquoi pas ? Dans tous les cas, se relaxer pour libérer ce qui doit l’être !

 

Le chakra sacré « Svadisthana »

 

L’élément eau

Le bassin est la zone dans laquelle siège le 2nd chakra énergétique « Svadisthana » ou chakra sacré. L’élément de ce centre énergétique est l’eau et la planète associée la lune (ce qui est sans surprise puisque la lune agit sur l’élément eau).

Les liquides de notre corps

Le second chakra renvoie à la gestion des liquides dans notre corps (lymphe, glandes, larmes) et nos états émotionnels. Le muscle fléchisseur de la hanche, le psoas, connu comme le muscle de l’âme (ou poubelle), est associé à ce chakra. C’est lui qui assure le lien entre le bassin et la colonne vertébrale. L’étirer permet de se libérer de ce tissu d’émotions retenues.

L’activation du chakra

Les mantras sont des sons psalmodiées et répétées qui permettent d’activer l’énergie dans un chakra tout en nous amenant dans un état méditatif. Ici, le son VAM répétés mentalement ou oralement relance la circulation de l’énergie dans ce chakra.

 

La pratique des asanas pour l’ouverture du bassin

 

Toutes les postures qui ouvrent les jambes : le papillon (Baddha Konasana), la grenouille (Mandukasana), le bébé heureux (Ananda Balasana), l’écart facial (Upavista Konasana), la déesse (Devi), le pigeon (Eka Pada Raja Kapotasana) mais aussi les postures qui étirent le psoas comme le cavalier (Anjaneyasana), le guerrier 1 et 2 (Virabhadrasana) et enfin les postures spécifiques hanches comme la tête de vache (Gomukhasana et supta Gomukhasana.

 

La recette découverte

Carrés au cacao et caramel de dattes

Merci à tous pour votre participation et à bientôt pour le prochain atelier du 11 décembre « Yin Yang Flow d’automne ». Fanny